Editorial du dimanche 6 septembre 2015

“Effata”

Quelle proximité inouïe dans l’Évangile de saint Marc où l’on voit Jésus toucher le sourd, c’est sa marque…

Mettre sa salive dans la bouche handicapée et libérer cet homme de sa surdité !

 

Effata”… Il entend et sa langue se délie…

“Ouvre-toi”, ne sois par sourd, comme je t’en supplie,

aux appels que je ne cesse de t’envoyer

et que ta langue se délie pour témoigner !

 

Ouvre-toi”, à cette année nouvelle car c’est l’heure

de partager, les petits instants de bonheur

de l’été…, ose dire aussi ce qui est pesant

en cette rentrée, où le Seigneur vient, t’accueillant !

 

Ouvre-toi”, à la vérité de l’autre qui t’agace

et que tu n’as écouté que de manière fugace…

Ne juge pas selon de faux critères comme dit Paul,

c’est le petit, l’estropié qui aura l’auréole.

Ouvre-toi” aux risques écologiques qui menacent

l’avenir de la planète qui s’asphyxie dans sa nasse.

Et “si la terre est à tous” au loin, au près…

“elle est à nos enfants qui nous en font le prêt » !

 

Ouvre-toi” au migrant qui fuit l’enfer de la guerre,

la misère… dans notre Europe où l’on ne l’attend guère !

Laisse-le t’aimer plutôt que sur lui te pencher,

permets-lui de donner et peut-être de s’épancher !

 

Ouvre-toi au Seigneur, prends le temps de l’accueillir

en cette vie à travers un geste, un sourire,

une pensée, un échec, partagés discrètement…

Ose lui en rendre grâce communautairement !

 

Père Bernard Quéruel