Editorial du dimanche 11 octobre 2009

DIEU AIME CELUI QUI DONNE JOYEUSEMENT

Dans la Bible Dieu déborde de générosité envers son peuple et chacun de nous. Quelques “morceaux choisis” :

Genèse 1,26-31 : Dieu donne à l’homme le souffle, la vie, la maîtrise sur la terre, les animaux, la nourriture pour sa survie… Dieu  se réjouit en disant : « tout est vraiment bon ».

Josué  1,1-3 : Dieu donne une terre généreuse au Peuple élu :  « Comme je l’ai dit à Moïse, je vous donne chaque lieu que foulera la plante de vos pieds ».

Jean, 6,30-33 : Jésus se donne en nourriture, et il donne sa vie : « Amen, amen, je vous le dis : Ce n’est pas Moïse qui vous a donné le pain venu du ciel ; c’est mon père qui vous donne le vrai pain venu du ciel. Le pain de Dieu c’est celui qui descend du ciel et qui donne la vie au monde ».

Actes 2,44-45 : Tous ceux qui étaient devenus croyants vi-vaient ensemble, et ils mettaient tout en commun ; ils vendaient leurs propriétés et leurs biens, pour en partager le prix entre tous selon le besoin de chacun ».

Romains 8,31-32 : Dieu a donné son Fils. « Si Dieu est pour nous, qui sera contre nous ? Il n’a pas refusé son propre Fils, il l’a livré pour nous tous : comment  pourrait-il avec lui ne pas nous donner tout ? »

2 Corinthiens 9,7 : « À semer trop peu, on récolte trop peu ; à semer largement, on récolte largement. Chacun doit donner comme il a décidé dans son cœur, sans regret et sans contrainte car Dieu aime celui qui donne joyeusement. Et Dieu est tout puissant pour vous donner toutes grâces en surabondance… L’Écriture dit en effet : L’homme qui donne aux pauvres à pleines mains demeure juste pour toujours ».

Voici un témoignage de celui qui donne avec joie :

« Je suis née à Mende et j’ai toujours vécu à Saint-Julien, avec mes parents. Fermiers, nous cultivions la terre péni-blement. Nous étions pauvres. À leur décès, je me suis débrouillée seule. J’ai aujourd’hui une petite retraite d’agri-cultrice (304,90 € par mois) et je loue mes terres à un fermier. Je ne roule pas sur l’or. Mais je suis heureuse, car j’ai encore la santé. Je donne à l’association pour Enfants Village du Monde. Je souscris pour rendre service. C’est en lien direct avec ma foi. J’ai été élevée chrétiennement et je pratique autant que je peux. La Lozère est pauvre mais cela n’empêche pas les gens d’être généreux. Au contraire. Les habitants font en fonction de leurs moyens. C’est l’intention qui compte : cette année, ma récolte de pommes de terre était particulièrement bonne. Je me suis dis que je pourrais en faire profiter quelques personnes qui n’ont pas à manger… ».

Notre Dame du Rosaire, toi qui avec joie nous donne ton Fils, apprend-nous à partager.

Père Bénigne IKANI