EDITO et FIP du 24 juin 2018 – Nativité de Saint Jean Baptiste

Feuille d’information paroissiale du dimanche 24 juin 2018

 

 

“Bon anniversaire, Jean- Baptiste !”

Nous célébrons aujourd’hui, la nativité du cousin Précurseur du Messie. Une fête un peu inattendue en ce mois de juin… C’est parce qu’elle tombe un dimanche qu’elle est ainsi mise en valeur cette année. Qu’est-ce que cette Parole de Dieu peut nous inspirer ?

Le malheureux papa de Jean (Zacharie) qui était devenu muet au début des 9 mois d’Elisabeth va tout d’un coup retrouver la parole en confirmant le choix du prénom que l’ange lui avait révélé : Jean.

La tradition veut que le fils porte le nom d’un de ses parents ou grands-parents. Mais « personne dans ta famille ne porte ce nom-là ». Il faut donc chercher ailleurs la raison de ce miracle. Peut-être dans cette étrange punition de devenir muet. De fait, Marie avait aussi posé une question à l’Ange Gabriel au moment de l’Annonciation, mais elle n’a pas été punie !

Si on ne veut pas voir une injustice dans ce traitement différencié, il faut voir dans ce silence imposé une mission plus qu’une punition. Zacharie, dans son vieil âge est figure du fidèle et patient Israël qui attend dans le questionnement spirituel l’accomplissement des Écritures.

Israël doit apprendre à se taire, lui qui a tant reçu de Paroles, pour que se dévoile ce projet de l’Incarnation. C’est tellement inattendu pour Israël que Dieu puisse révéler le secret de l’origine de toutes ses paroles qui, depuis Abraham, lui sont données ! Oui, tout l’Ancien Testament a une origine divine : le Fils de Dieu qui est le Verbe de Dieu : « Au commencement était la Parole, et la Parole était Dieu ». Cette révélation mérite bien un silence de contemplation !

Et le choix du nom de Jean veut peut-être signifier ce déplacement qu’Israël – et nous aussi – devons faire. Nous sommes au-delà d’une logique humaine. Notre Dieu déplace et dépasse nos idées sur Lui. Il y a la logique humaine et la THEO-logie ! Le signe que nous avons la foi c’est qu’elle nous fait agir autrement, elle déplace notre manière de penser Dieu et de penser la vie.
Ah, bien voilà qui nous rejoint pour ce temps prochain des vacances !

 
 
Père Philippe Marsset, curé

 

 


 
Likez et partagez notre page Facebook, pour être informés de notre actualité!